Études du GREB

Études sur la situation du
phosphore en agriculture

|||RetourEtudes.html
 
 

Une menace à la production agricole mondiale.

Saviez-vous que votre nourriture, en plus d’être produite à l’aide du pétrole et du gaz naturel, nécessite une roche dont vous n’avez probablement jamais entendu parler?  Toute la fertilité de la production agricole actuelle, même bio, est basée sur l’extraction de phosphate de roche dont 80% servent à l’agriculture.  Or, le phosphore est relativement rare sur terre.  Il provient d’une source non-renouvelable et donc épuisable.

De plus, contrairement aux sources fossiles d’énergie, le phosphate de roche ne peut être substitué en agriculture et sa production mondiale commercialisable a atteint un sommet vers 1989. Après cela, il y a un déclin inexorable de la production alors que la population mondiale qui en est dépendante augmente sans cesse.  Pour nous assurer une sécurité alimentaire, nous devrons trouver de nouvelles façons de produire notre nourriture, nous devrons «pérenniser l’agriculture».

Peakphosphorus.pdf - 13 août 2007 - 216 Ko.

MemoireCAAAQGREB.pdf - Avril 2007 - 744 Ko.


  1. PucePatrick Déry a aussi publié une série d’études sur la situation énergétique au Québec.  Rendez-vous à l’onglet Études sur l’énergie.

  2. PuceConsultez la page Publications pour l’ensemble des publications du GREB.

Une étude du chercheur principal, Patrick Déry, qui a éveillé le monde sur un enjeu capital pour la productivité agricole mondiale:  le pic du phosphate de roche.

Comme si l’humanité n’avait pas assez de défis majeurs à relever dans les prochaines années...

Engrais minéraux (chimiques) contenant 27% de phosphore soluble (acide phosphorique). En agriculture biologique, le phosphore est utilisé en engrais de fond sous sa forme brute, le phosphate de roche (photo du haut de la page).

|||RetourEtudes.html