Campagne de financement pour faire tester la technique du GREB

|||||Retour 
à la page TECHNIQUE DU GREBTechnique_du_GREB.html
 
|||||Retour 
à la page TECHNIQUE DU GREBTechnique_du_GREB.html

Les temps sont durs pour la construction verte au Québec. De nouvelles normes quant à l’isolation et l’étanchéité des murs menacent l’existence de certaines techniques comme le bois rond traditionnel ou celles qui utilisent la paille comme isolant (Règlement modifiant le Code de construction pour favoriser l’efficacité énergétique des bâtiments (partie 11)).

Heureusement, les techniques de construction en paille, dont fait partie la technique du GREB, ont toutes les chances de se conformer aux normes plus élevées dont se charge de faire appliquer la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) pour toute nouvelle construction. Mais encore faut-il que nous le prouvions.


Or, la technique du GREB, comme la presque totalité des autres techniques en paille, n’est pas commercialisée et c’est là où le bât blesse. Le GREB, qui est un organisme à but non lucratif, ne possède pas les fonds pour procéder aux tests qui établiront les propriétés isolantes et d’étanchéité à l’air d’un mur GREB. C’est la raison pour laquelle nous devons faire appel à votre générosité pour relever ce défi.

L’initiative de Louis Béland et Marie-Hélène Le Sage

Nous nous sommes mobilisés sous l’impulsion d’un couple de futurs autoconstructeurs, Louis Béland et Marie-Hélène Le Sage, qui espèrent pouvoir construire leur maison cet été selon la technique du GREB. Madame Le Sage et Monsieur Béland ont dû renoncer à la réaliser en bois massif, bien que leur famille soit des constructeurs renommés de maisons en bois rond scandinave et en charpente massive.

Pour mesurer l’ampleur de la crise que vivent actuellement ces artisans, je vous invite à lire le témoignage de Monsieur Béland dans un article paru dans la dernière édition de la revue La Maison du 21ième siècle. On y explique la problématique des nouvelles normes.

Laisserons-nous tomber la construction en paille au Québec au moment même où l’on vient de l’homologuer en Europe pour la construction de bâtiments publics comme des écoles et des garderies ? Allons-nous abandonner une technique, celle du GREB, sur la terre qui l’a vue naître, alors qu’elle suscite un intérêt grandissant tant au Québec que sur le continent européen ?

Aidez-nous à relever ce beau défi pour l’avenir d’une technique vraiment écologique.

Quelques précisions sur l’étude

Les demandes de permis de construction, lorsqu’il est question de ballots de paille, nécessitent dorénavant des données sur la performance thermique des matériaux pour vérifier si leur coefficient d’isolation est d’au moins R-24,5.

Or, la RBQ ne reconnait pas les études sur l'isolation en ballots de paille conduites à l'étranger, bien qu’elles soient nombreuses et bien faites, prétextant qu’elles ne correspondent pas au climat du Québec et ses grandes variations de température. De plus, elle ne reconnait pas non plus les résultats de recherche de la SCHL, un organisme canadien reconnu.

Le test en laboratoire auquel nous voulons soumettre un mur GREB vise donc à déterminer la valeur ''R'' d'un tel mur, en référence à la norme ASTM C-1363. Nous en profiterons aussi pour mesurer l’étanchéité à l’air d’un tel mur, complétant ainsi le tableau de ses principales propriétés thermiques.

Le test sera réalisé chez Air-Ins inc., un laboratoire indépendant situé à Varennes et habilité à réaliser ce type de tests pour la RBQ. Un mur GREB sera testé avec ses deux couches de mortier mais sans enduit de finition. Voir le Croquis de la maquette qui sera réalisée.

Résultats escomptés

Nous croyons qu’un mur GREB, si l’on se fie aux données fournies par des études effectuées dans plusieurs pays, devrait atteindre et même dépasser la norme de R-24,5. À suivre.

Le test pare vent révélera jusqu’à quel point un tel mur est étanche à l’air. Nous croyons qu’il l’est.

Par contre, l’étanchéité du mur à l’humidité ne sera pas testée car nous savons qu’il ne l’est pas. Sa grande perméabilité à l’eau en fait même un régulateur hydrique de premier ordre, ce qui est plutôt un élément positif: cela élimine le besoin de recourir à des membranes pare-vapeur.

 

Budget de l’étude

Les tests que nous voulons financer peuvent être effectués rapidement par un laboratoire indépendant reconnu par la Régie du bâtiment. En partenariat avec Monsieur Béland, nous avons besoin d’amasser près de 14 000 $ d’ici les deux prochaines semaines. Voici comment nous comptons y parvenir.

Tout d’abord, le GREB et Louis Béland contribuons pour près du tiers du montant sous forme de temps et en frais de déplacement, de même qu’en argent comptant.

Nous sollicitons ensuite ceux qui ont déjà construit leur maison avec la technique du GREB. Ce sera une occasion pour eux de redonner à la communauté ce qu’ils ont reçu gratuitement par la transmission de la technique. Si une vingtaine de propriétaires souscrivent pour 300$, nous amasserons alors 6 000 $.

Puis, si nous pouvions joindre une douzaine de futurs constructeurs pour un don de 150 $, 1 800 $ pourraient alors être amassées.

Il ne manquera plus alors que 1 600 $. Nous ferons alors appel à nos réseaux de contacts en espérant qu’une quinze personnes répondront à l’appel pour soutenir cette cause en offrant chacun 100 $.

Ainsi, le budget de l’opération sera bouclé et les futurs écoconstructeurs pourront aller de l’avant et bâtir une maison qui protège la planète et la santé des occupants.

À des fins de transparence, les détails du budget seront dévoilés ci-bas, au fur et à mesure, ainsi que le nom des donateurs (à moins qu’ils ne le désirent pas).

Malheureusement, le GREB n’ayant pas le statut d’organisme de charité, ne pourra émettre de reçus de charité.

Échéancier

Le montage de la maquette est prévu pour le 14 février, date limite pour le paiement des frais de laboratoire.

Les résultats des tests seront connus dans les semaines qui suivront. Nous vous donnerons davantage de précisions sous peu.


Pierre Gilbert et Louis Béland


DÉTAILS DE LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT

Budget étude 2013-02-13.pdf

Dons GREB 2013-02-13.pdf

Envoyez vos dons par chèque à GREB, 2952, Sentier du Petit-Patelin, Saguenay, arr. La Baie, (Québec) G7B 3P6  CANADA


ou par Paypal:

Choix des ballots de paille

De beaux ballots de paille de blé ont été trouvés et soigneusement sélectionnés chez le producteur. On en voit ici en train d’être taillés pour la maquette.

Pré montage de la maquette

Louis Béland a procédé à la préparation des matériaux et la maquette a été montée en atelier. Elle a été démontée et tous les matériaux ont été expédiés au laboratoire de Varennes.

Une charpente GREB typique. Le bois et les ballots sont très secs.

Les coffrages ont été prévus pour s’emboîter rangée par rangée, en un seul coulage d’une journée. Les rangées de coffrages de 24 pouces alternent avec ceux de 18 pouces pour toujours laisser 6 pouces dépasser au dessus de la rangée de ballots, afin de faciliter le coulage du mortier.
 

NOUVELLES DU DÉROULEMENT DE L’ÉTUDE

Voici en primeur un premier brouillon du rapport de la firme Air-Ins. sur le test de résistance thermique du mur GREB. Nous sommes en train de l’étudier et de proposer quelques ajouts. Le rapport officiel vous sera communiqué aussitôt qu’il sera disponible: AT-00258 Rapport FR Brouillon.pdfTechnique_du_GREB_Test_campagne_files/AT-00258%20Rapport%20FR%20Brouillon.pdfshapeimage_5_link_0